Histoire du Dr Edward Bach

​L’histoire du Docteur
Edward Bach de 1886 à 1936

Lapogee de soi
Lapogee de soi
  • Né le 24 septembre 1886 à Moseley près de Birmingham, ainé de 3 enfants.
  • De 1906 à 1913, (de 21 à 28ans) Etudes de médecines à Birmingham et à Londres. Avec son doctorat, il commence comme assistant aux services des urgences puis de bactériologie et immunologie.
  • De 1918 à 1922, (de 33 à 37ans) Il obtient un poste à l’hôpital Homéopathique de Londres. Il étudie le traité de Samuel Hahnemann « L’organon », de 1750 le fondateur de l’homéopathie.
  • Il prépare donc ses vaccins sur la toxémie intestinale sous forme de nosodes et les répartit en 7 groupes. Ces vaccins s’appellent « les Nosodes de Bach ».
  • De 1920 à 1928, (de 35 à 43ans) le Dr Edward Bach ouvre un laboratoire, un cabinet de médecine ainsi qu’un dispensaire pour les personnes démunies.
  • A partir de 1928, (à 43ans) Il observe attentivement la composante psychique de ses patients et reconnait dans la nature humaine certaines typologies émotionnelles et schémas réactionnels.
  • De 1930 à 1931, (de 45 à 46ans) au faîte de sa carrière médicale, il vend son cabinet et son laboratoire de Londres pour se consacrer qu’à l’étude des typologies humaines et à la recherche des plantes correspondantes dans une petite maison à Mont Vernon.
  • Il élabore aussi la formule du remède d’urgence qu’il appelle RESCUE REMEDY et trouve les 38 Elixirs de sa gamme en florithérapie…
  • En 1936 à 50ans, il estime son système complet et son œuvre achevée et donne de multiples conférences à travers tout le pays à un public encore plus large.
  • Il décède dans son sommeil le 27 novembre 1936

La philosophie du Dr Bach

    • Un jour le Dr Bach a reçu dans la même journée 2 malades avec les mêmes symptômes d’angine : un impatient qui voulait travailler le lendemain et un apathique qui voulait profiter pour rester au lit…
    • Il se rendit compte que « l’état d’esprit d’une personne avait un impact sur sa santé » et qu’il ne pouvait aborder ces 2 personnes de la même manière.

Nous commençons tout juste à découvrir le lien entre les émotions et les maladies. Pour l’instant, les chercheurs suggèrent que des états instables sur le plan émotif ou psychologique affaiblissent notre résistance et empêchent nos systèmes nerveux, immunitaire et endocrinien de fonctionner normalement, occasionnant ainsi plusieurs malaises et même des maladies. Du point de vue énergétique, un traumatisme ou un choc, déséquilibre complètement les corps subtils mental et émotif ; ceux-ci transmettent leur déséquilibre au reste des enveloppes éthérées, avec des résultats qui se répercutent sur l’ensemble de l’être.

Nous pouvons donc nous rendre compte comment un état mental ou émotif instable agit sur le plan des défenses immunitaires de notre corps, en affaiblissant les réponses normales de celui-ci aux maladies.
Le Dr Bach était très en avance sur son époque lorsqu’il s’est rendu compte que les problèmes psychologiques pouvaient être la source de bien des maux. Il avait compris que les chocs et les traumatismes étaient ainsi la cause de nombreuses instabilités sur le plan de la santé, et, longtemps après que celle-ci semblaient avoir été réglées.

C’est pour cette raison qu’il est allé chercher dans la nature une réponse simple et naturelle pour rééquilibrer ces états négatifs de l’esprit, en créant les 38 élixirs de Fleurs dont le but est de ramener la personne à un état d’équilibre psychologique et émotionnel stable qui permet au corps de reprendre en charge sa santé.

En prenant des élixirs floraux, de par leur énergie vibratoire, nous imprégnions notre système de fréquences plus élevées, et de ce fait nous contrecarrons l’effet des fréquences négatives qui sont plus basses et qui causent ce déséquilibre au niveau des corps subtils.

Source : « Les élixirs du Dr Bach » de Alicia Hart

  • Il convenait donc que les médecines complémentaires pouvaient soutenir et conforter l’allopathie… et ce aussi, à titre préventif !

La Maladie

  • « La maladie est, dans son essence, le résultat d’un conflit entre l’âme et l’esprit et ne sera jamais extirpée sans un effort spirituel et mental ».

« Quand la personnalité ne vibre pas à l’unisson avec son âme et le grand champ d’énergie cosmique, il y a dysharmonie, perturbation, brouillage, friction, distorsion et perte d’énergie. Ces situations se manifestent tout d’abord par des états négatifs, ensuite sous forme de fragilité physique, celle-ci étant l’expression de nos émotions refoulées et en dernier lieu, comme maladie ; dernière tentative de correction ».

La Méthode :

Lapogee de soi
  • Après avoir constaté que la rosée du matin était une eau spécifique, porteuse d’une énergie la rendant unique ; il a voulu recréer ce phénomène conjuguant les 4 éléments liés à la vie :
  • La terre, l’eau, l’air et le soleil…
  • Dr Edward Bach disait :
  • « La terre est le sol qui porte les plantes et les entretient, l’air les nourrit, le soleil ou le feu leur permet de transmettre leur force et enfin, l’eau prend leurs bienfaisantes vertus curatives et les emmagasine ».

La fabrication

Lapogee de soi

1) La solarisation ou macération solaire (fleurs de printemps et d’été)
2) La décoction ou ébullition (Arbres, buissons, arbustes)
Une fois l’eau filtrée, celle-ci est mélangée pour moitié avec du Brandy à 40% = 1ère dilution
Puis la teinture mère est à nouveau mélangée pour moitié à du cognac à 27% = 2ème dilution

  • Les 2 procédés employés, la macération solaire et la décoction donnent un produit d’une haute stabilité énergétique.
    Les quintessences de Bach donnent « des impulsions subtiles sur une base immatérielle ».

Les 7 familles d’emotions

Il établit alors 7 familles d’émotions distinctes, comme suit :
1) Les peurs
2) L’hypersensibilité face aux autres,
3) L’incertitude et le doute,
4) Le manque d’intérêt pour le présent
5) Le souci excessif au bien être d’autrui
6) Le découragement et le désespoir
7) La solitude

« La Santé est notre héritage, notre droit. C’est l’union absolue et parfaite entre l’âme, le corps, et l’esprit ; il ne s’agit pas d’un idéal éloigné et difficile à atteindre mais d’un idéal si simple et si naturel qu’il échappe à beaucoup d’entre nous. »

Lapogee de soi

Ces sept familles d’émotions classées comme telles par le Dr Bach, répondent et balayent toutes les émotions qu’un être puisse connaitre au cours d’une vie !

Par exemple de la famille des peurs, les émotions à maîtriser sont : la crainte, l’appréhension, la perte du contrôle émotionnel, une terreur extrême, la timidité, la gêne, le trac, les cauchemars, les peurs précises, confuses …

Les Fleurs adéquates et bien choisies dans une composition notamment les flacons que je propose à la suite des séances de florithérapie, apporteront et soutiendront la personne pour retrouver les émotions positives suivantes : confiance, sentiment de sécurité, apaisement, courage, dépassement de soi, capacité à faire face, volonté, assurance…

Parmi les 5 fleurs de la famille des peurs : Mimulus, Aspen, Rock rose, Cherry plum, Red chestnut.

Chaque quintessence de par son énergie vibratoire spécifique, c’est-à-dire de ce qu’elle exprime : dans sa forme, son geste, son expression, (ce que le Dr Ricardo Orosco nomme le schéma transpersonnel du végétal), répond à une situation de mal être en apportant une impulsion positive sur sa psyché, comme une réponse que la personne n’a pu trouver seule. Il disait qu’il faut « non pas se battre contre un défaut mais développer la vertu opposée » !

Voilà le rôle des Fleurs et ce qu’on peut en attendre du plus léger au plus profond de Soi.